MenuNotes de Pierre Schunck sur la libération de Valkenburg text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in EnglishCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
image précédenteretour Indeximage prochaine

Notes de Pierre Schunck sur la libération de Valkenburg

14 septembre 1944
Information de Bob Hilleque (DB)
30ème Division (Old Hickory)
119e régiment
1er bataillon
compagnie A
Capitaine Simmons
Dans la première jeep venue de Sibbe étaient assis
Bob Hilleque
Arny Fegeson (Juif, Abraham)
Sammy Seroy
Bill Parker
En tant que guide, j’étais assis sur le capot de la jeep. Tous les jeeps étaient laissées à la place Grendelplein (entrée de la ville). Passé à travers la porte de la ville. Le capitaine Simmons à côté de moi, entrés dans la Muntstraat jusqu’à l’hôtel Smeets-Huynen. L’avons travesé, à la terreur de la famille Smeets, pour l’église. Des tireurs d’élite ont grimpé avec sacristain Van Ogtrop dans la tour de l’église afin de mettre en joue les Allemands de l’autre côté de la Gueule.

A cette heure précoce, les soldats n’avaient pas encore déjeuné. La famille Van Ogtrop a préparé de la soupe de poireau, qui vint du jardin du pasteur. Amené à l’extérieur dans des seaux.

Le capitaine Simmons et moi étions assis contre un mur sur la rive de la Gueule, lorsque le pont a explosé.

Ensuite, nous avons traversé les maisons (coups de feu lorsqu’on a traversé la Grote Straat, mais nous n’avons pas été frappés). Nous voulions aller à l’école des filles. Nous n’y sommes pas arrivés à cause du tir près du Walramplein. Notre but: Sécher la première branche de la Gueule par la serrure, afin de permettre aux soldats de traverser. Plus tard, des soldats ont été amenés par un char à l’hôtel Limburgia, qui ont fermé la serrure.
16 Sept. Par le génie, les débris de l’hôtel Jennekens ont été poussés dans le Gueule, ce qui a permis aux chars de traverser.

Album : Résistance

Pierre Schunck
zoom 100%