MenuOffice de distribution, 1944 text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in EnglishCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
image précédenteretour Indeximage prochaine

Office de distribution, 1944

Original : 2364 × 3358 px

L.0. Contacten 1940-1944
Rayon 8, District Z 18
Distributie-contacten: Willem Freyssen
                       Vic. Willems
Bureau                 Annie Cremers
Valkenburg

Au cours de 1943 et au printemps 1944, ces contacts ont réussi pendant chaque période de distribution à ramifier entre 500 et 800 feuilles de timbres et cartes pour l’L.O..
  Marge: Van Hinsbergen, le directeur, fut au courant.
Pour le rayon, ces cartes étaient absolument nécessaires parce que notre gens planqués dépendaient de ces documents acquis illégalement pour se nourrir. L’achat de nourriture sur le marché noir n’était possible que pour les riches.

Pendant ce temps, le bureau de rationnement était sous la direction d’un homme N.S.B., Bosch J.
  Écrit à la main dans la marge: Ramaekers et Bosch
Notre équipe de contact craignit un contrôle à tout moment et que l’on ne pourrait pas corriger les déficits à l’heure, ce qui entraînerait inévitablement leur châtiment sévère.

Pour les libérer de cette situation désespérée, le L.O. agit comme suit:

Un imprimeur à Amsterdam a exécuté des travaux d’impression trop difficiles à faire pour l’illégalité locale. Il était prêt à falsifier les cartes de rationnement pour notre rayon. Avec ces cartes de rationnement, nos personnes de contact seraient en mesure de corriger leurs déficits.
  Note de bas de page: Les cartes de ration de ma femme et Mme Jaspers de Klimmen ont été transmises à l’imprimerie.
Alors que nous attendions toujours l’exécution de notre commande à cette imprimerie, les Allemands ont découvert qu’elle a fait des travaux illégaux et l’ont fermé.
  Note du traducteur: les résistants néerlandais s’appellaient « illégaux »!
Après avoir consulté la direction du district, nous avons décidé d’attaquer le bureau de distribution et d’établir un tel chaos qu’il serait impossible de contrôler les cartes.

Le K.P. (KnokPloeg = équipe de combat) de Heerlen déclara d’être prêt à faire ce boulot, à savoir « Kees » (Piet Driessen). Il demanda un plan: le plan du bâtiment, un plan exact de l’avant ainsi que de l’arrière, le type de garde et l’endroit où se trouvait le stock de cartes de ration. Ce dernier était le point le plus difficile pour toute l’exécution du raid, car les timbres et les cartes étaient stockés dans un coffre-fort ignifuge avec une porte lourde.
Chaque soir, la clé était amenée par la même cérémonie: au poste de la rijkspolitie (gendarmerie) sur l’Emmaberg, où était toujours un policier présent, et là-bas dans le coffre-fort. Pour ce transport, le directeur N.S.B. a mettait la clé dans une grande enveloppe, sur laquelle étaient mis cinq scellés de cire et la signature du directeur. Deux policiers armés venaient chaque soir pour obtenir cette enveloppe personnellement du directeur.
Le lendemain, l’enveloppe était renvoyée au bureau de distribution avec la même escorte.

Album : Résistance

Pierre Schunck
zoom 25.380710659898%