Menuoraison funèbre, par « Harry » Theo Goossen pour « Paul », son compagnon d’armes, lors de la célébration, p 1 text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in EnglishCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour

Warning: getimagesize(1993-02-06_Harry1.jpg): failed to open stream: No such file or directory in /var/www/vhosts/hosting100836.af98e.netcup.net/httpdocs/archief/bild.php on line 130
image précédenteretour Indeximage prochaine

oraison funèbre, par « Harry » Theo Goossen pour « Paul », son compagnon d’armes, lors de la célébration, p 1

Au cours d’un des premiers jours du mois de septembre 1943, lors le de la fondation du district Heerlen de l’O.N., fut présent un certain Monsieur « Paul Simons ». Ce fut dans la maison du Recteur Prompens dans l’hôpital St.Jozef à la rue Putgraaf.
O.N. signifie : L’organisation nationale pour l’aide aux clandestins. On appelait les clandestins « plongeurs » aussi. Ce district de l’O.N., au début indiqué avec L18, après Z18, contenait à peu près tout le sud du Limbourg sauf Maastricht et ses alentours. L’abréviation néerlandaise est L.O., Landelijke Organisatie.
Après la démission du Recteur Prompers, pour des raisons motivées et sur propre demande, le vicaire Giel Berix de la rue Nobelstraat à Heerlen, ami de « Paul » et co-fondateur de l’O.N. de Heerlen, était le dirigeant du district Z18. (Le 21/6/1944 il a été arrêté à Weert et il est mort dans le camp de concentration à Bergen-Belsen). Le district de Heerlen était divisé en 9 rayons.
Le présent M.« Paul » devint le dirigeant du rayon Valkenburg dont les activités de résistance se sont étendues jusqu’à Gulpen et Maastricht inclus, pendant qu’à l’époque Klimmen et ses alentours aussi furent classés lors du rayon Valkenburg.

Lors de diverses réunions secrètes et au cours de la coopération nécessaire, on a appris à se connaître mieux et sont devenus connus aussi - partiellement - les noms de famille et quelques besognes familiaires.
Le nom de famille de « Paul » était Schunck, il habitait à Valkenburg, où il eut une blanchisserie, qui fut gérée par lui et son épouse Gerda. Des temps, l’on pouvait trouver «Paul» à Heerlen dans une usine de vêtements aux quatre-bras Kruisstraat-Geleenstraat.

La résistance de « Paul » Schunck avait comme cible

  • l’invasion traître dans notre pays
  • la présentation de pouvoir dictatoriale, à l’EXCLUSION de toute liberté
  • la façon d’agir inhumaine
  • l’élimination et massacre des non-conformistes.

Toutefois:

Ses activités avaient comme but principal d’accorder de l’aide aux gens en problèmes :

  • Aux familles étant en problèmes, dont l’époux/père avait dû fuir, s’était caché, soit était enfermée au prison ou dans un des camps atroces
  • D’organiser l’hébergement et les « adresses de plongée » etc. pour les réfugiés, pour les juifs, pour les aviateurs, pour les gens de résistance recherchés.
    Tous ces gens ont dû être soignés, dans le domaine de l’alimentation, des vêtements, des cartes de ration, des preuves de personne, des cartes de base, des cartes d’identité nécessaires, timbres de ration, etc.., etc...
  • La réalisation de cette assistance exigeait de l’organisation, du consentement mutuel, de la collaboration, intensément et insignifiamment !

P. 2

Album : Résistance

Pierre Schunck
zoom 100%