MenuLa famille Eck entre 1873 et 1943 text, no JavaScript Log in   Deze pagina in het Nederlands Diese Seite auf DeutschThis page in EnglishCette page en Français  haut de pageretour

 

La famille Eck entre 1873 et 1943

Le couple Eck-Chermin et leurs enfants

Le texte ci-dessous me fut envoyé par une sœur par courrier. Voir l’expéditeur ci-dessous. Il s’agit d’une version provisoire, qui peut encore contenir des erreurs. Si vous en trouvez un, veuillez le signaler via la page contact s.v.p.
Quand un signe apparaît devant un nom dans le texte ci-dessous, il fait référence à cette personne dans l’arbre généalogique de ce site.

Le frère de Gerhard Eck mentionné ci-dessous et la sœur de son épouse Maria Helene Chermin se marient également un an plus tard :
Heinrich Joseph Eck × Maria Josepha Chermin ∞ 07/02/1874 à Kerkrade. Ils se sont installés à Kohlscheid ( source : ma mère. A.Schunck ) du côté allemand de la frontière, tandis que Gerhard et Maria Helene se sont installés à Kerkrade. C’est une histoire typique de la ville transfrontalière d’EuRode. Le nom de lieu Heyden n’existe plus. Mais les ruines du château entouré d’eau Haus Heyden et à proximité le hameau de Pannesheide. Du côté néerlandais, il y a le quartier de Bleierheide qui fait partie de Kerkrade. On peut donc supposer que les frères Eck sont d’origine de Pannesheide qui fait partie de Kohlscheid et qui appartient donc maintenant à Herzogenrath.

par Christine Schunck

Le 25 avril 1873, Gerhard Eck, 27 ans, ♠ Gerhard Eck ( ∗ 1846 à Heyden ( D ) et ♠ Maria Helene Chermin, 20 ans, ( ∗ 31/3/1853 à Kerkrade ) se marient. Ils vivaient à Kerkrade et avaient dix enfants. Hélène est décédée à l’âge de 50 ans le 13/8/1903 et Gerhard à l’âge de 59 ans le 1/1/1905, les deux à Kerkrade. Les 5 plus jeunes enfants vivaient encore à la maison ou étaient des étudiants. Catharina Eck, l’aînée de ces cinq personnes, s’est occupée d’eux. Dans un article d’un journal de Valkenburg de mars 1939 sur le double jubilé de Wilhelmus Eck, il est dit qu’il vient d’une famille de profs. C’est effectivement vrai en ce qui concerne sa génération, mais nous ne savons pas si Gerhard ou Hélène ont enseigné aussi. Par commodité, nous appelons sa génération la génération enseignante.

313
1924. Le recteur W. Eck à sa fête de prêtre/recteur d’argent, entouré de ses sœurs et de son frère.
  1. Wilh. Joseph Eck
  2. Maria Theresia Eck
  3. Maria Gertrudis Eck
  4. Maria Eck
  5. Pieter Joseph Eck
  6. Anna Catharina Eck
  7. Maria Clara Eck
  8. Paul Joseph Ambrosius Eck
  9. Maria Ellen Eck
  10. Johanna Maria Eck
  1. Le plus ancien était ♠ Wilhelmus Joseph Eck, appelé Willy par sa famille ( ∗ 2/3/1874 à Kerkrade et † 24/4/1943 à Valkenburg, 69 ans .) Enseignement secondaire et Philosophicum à Rolduc. Il était très intelligent et a remporté de nombreux prix ( intérêt spécial pour l’histoire et les sciences naturelles ). L’histoire raconte qu’il ne pouvait pas résister à l’envie de corriger ses profs, s’ils n’expliquaient pas quelque chose correctement. À mon avis ( Chr. Schunck ), c’est un trait de famille. Théologie au Grand Séminaire de Roermond. Ordination du prêtre le 18/3/1899. Depuis le 30/9/1899 il était recteur de l’institut St.Joseph à Valkenburg, alors un internat de garçons, plus tard un internat de filles ; entre autres, sa nièce ♠ Jetty Cremers y était une élève.
    En plus de son rectorat, il a également enseigné la religion à différentes écoles de Valkenburg ; plus tard également au collège d’enseignement à Heerlen ( Bekkerveld ). Il était également délégué pour les examens en religion à deux collèges d’enseignement à Maastricht. Spécialiste des lois sur l’éducation. Dans mon archive, il y a 2 photos ( j’étais sa filleule ) des moments forts de sa carrière : une photo de 1924 à la fête du prêtre/récteur argentique, qui donne une belle image de l’époque, du frère ecclésiastique au milieu de son frère et de ses sœurs sûres d’eux.
    313

    La deuxième photo fut prise en avril 1939 ( écrit au dos de la photo ) à l’occasion du double jubilé de son 40ème anniversaire de sacerdoce ( mars ) et du rectorat ( septembre ). La fête des citoyens de Valkenburg n’a lieu qu’en septembre ( selon un article de journal ). Wilhelmus était, en tant que « révérend frère » et « révérend oncle », le souverain de ses sœurs, de son frère et de leurs enfants.

    Quelques exemples : ♠ Gerda Cremers ne pouvait pas fréquenter le Conservatoire de Liège ( trop dangereux ). Son frère ♠ Joseph fut encouragé à entrer dans les études pour la prêtrise après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, mais lorsqu’il en est parti en 1935 à l’âge de 20 ans, il fut réintégré dans le cercle familial sur les conseils de l’révérend oncle Heeroom et on l’a envoyé à l’université dans les 14 jours : Les garçons doivent avoir une carrière, les filles doivent aider au ménage ! Son autre neveu, ♠ Jos Kreyen ( Kreijen ) ( ad 4.3 ) est devenu prêtre en effet, mais Heeroom est mort 4 mois avant l’ordination de son neveu. Pendant la Seconde Guerre Mondiale, le recteur Eck demanda le soutien de Pierre Schunck aux Jésuites de Valkenburg pour cacher leur précieuse collection de livres, de calices et de chasubles, lorsque le couvent des Jésuites fut confisqué par les SS allemands ( voir Résistance à Valkenburg, Calices et Chasubles ). Wilhelmus fut enterré en avril 1943 dans le cimetière de l’Institut Joseph.

  2. ♠ Maria Theresia Eck, appelée Tréza ( ∗ 13/6/1876 Kerkrade et † 3/1/1952 Kerkrade 76 ans. ) Elle épouse Hubert Joseph Lückers ( ∗ 31/10/1866 Heerlen et † 29/9/1930 Kerkrade (67) à l’âge de 20 ans le 30/10/1896. Elle ensuite épousa, à plus de 50 ans, le veuf Theodoor Ackermans ( ∗ 18/9/1870 à Hoensbroek et † 14/9/1936 à Kerkrade). Elle était donc déjà veuve à deux reprises en 1939. Elle a eu 4 enfants de son premier mari : Gerhard, Barbara, Claire, Elly.

  3. ♠ Maria Gertrudis Eck, appelée Gerda ( ∗ 14/11/1877 Kerkrade et † 1947, 70 ans. ) Elle se marie à 20 ans le 22/4/1898 avec Nicolaas Joseph Schrijen ( ∗ 3/7/1870 Merkelbeek et † enterré 10/2/1944 Kerkrade, 74 ans. ) Il était directeur de l’ULO Kerkrade. En 1938, il était déjà à la retraite ; à cette époque, ils habitaient au Rolduckerweg 32 à Kerkrade ( voir le guide de fête 40 ans de mariage ). Ils avaient 4 enfants : Gerhard, Leni, Fientje, Treesje.

  4. Chantier ♠ Maria Eck ( ∗ 4/3/1879 Kerkrade et † 31/5/1930 Kerkrade Chèvremont, tombeau 585, voir www.graftombe.nl. 51 ans ). Zij trouwde in 1899 met Hubert Kreijen ( ∗ 25/8/1874 Herzogenrath et † 21/6/1946 Kerkrade Chèvremont, tombeau 585, 70 ans ) Il était forgeron dans la rue St.Pieterstraat à Kerkrade (Archives de Kerkrade, noms des rues). Ils ont eu plusieurs enfants, dont 3 ont survécu : Lenchen, Gerd et Jozef. Maria n’est pas morte à la naissance de Joseph, mais à l’âge de 51 ans. Le veuf Hubert s’est remarié avec sa belle-sœur Ellen (voir 9) pour s’occuper de son fils Jozef, âgé de 10 ans.

  5. ♠ Pieter Joseph Eck ( ∗ 3/6/1880 et † 5/10/1880 Kerkrade, à l’âge de 4 mois).

  6. ♠ Anna Catharina Eck: apellée Catrinchen et Trienchen. Voir ci-dessous : surnoms. ( ∗ 3/2/1882 à Kerkrade et † 2/6/1950 à Valkenburg, 68 ans. ). Comme elle a dû s’occuper de son jeune frère et de ses sœurs après la mort de sa mère, elle ne s’est pas mariée avant d’avoir 26 ans le 28/4/1908 à Chèvremont (villa Lückerheide) à ♠ Johannes Josephus Cremers, appelé Jean ( ∗ 28/12/1878 à Voerendaal et † 2/5/1947 à Valkenburg, 68 ans. ). Le mariage fut consacré par recteur Eck, le frère de Catharina, dans l’église de St.Pietersrade. Ils ont eu 4 enfants : Wielke, Gerda, Joop et leur petite dernière Jetty. Jean et Catharina ont fait connaissance par l’intermédiaire de la soeur de Catharina, Clara ( voir 7 ), qui enseignait dans la même école que Jean. Jean était très intelligent et diligent et obtenait tous les diplômes L.O. pour enseigner français, allemand et anglais. Il a ensuite enseigné à l’ULO de Valkenburg, où le recteur Eck enseignait déjà la religion. Entre la naissance de Gerda et Joop, le couple s’installe à Valkenburg. Jean avait un large intérêt pour la culture et est devenu un membre actif d’organisations culturelles, entre autres il a été dès l’ouverture en 1916 du Openluchttheater (  théâtre de plein air, construit par l’architecte Cuypers dans une ancienne carrière ) pendant de nombreuses années membre du conseil d’administration de la société Valkenburg Omhoog ( le théâtre et le parc entourant ). Après la première guerre mondiale, Jean a reçu une décoration royale belge pour son aide aux réfugiés belges. Jean était victime de la pandémie de grippe espagnole 1918 et a finalement parti en retraite anticipée en raison de symptômes résiduels persistants.


    1927/28 – Pension Cremers
    Pendant les mois d’été, Catharina ouvrait une pension dans leur maison située à la Muntstraat 7 à Valkenburg, ce qui marchait bien. Gerda et Joop avaient une chambre noire derrière la terrasse de la pension dans une caverne, parti d’une ancienne carrière de calcaire sous la ruine du château ( on peut voir l’accès à cette chambre sur la photo de 1927/28 un peu plus bas ou sur l’agrandissement de celle-ci ). À Pentecôte 1930, à l’âge de 48 ans, Catharina ouvrit un grand hôtel de 50 chambres sur la Wilhelminalaan, conçu par l’architecte Wielders de Sittard, qui faisait parti du groupe De Stijl.
    … Malheureusement, l’hôtel fut confisqué par les Allemands pendant la guerre. Après la guerre, il fut vendu parce il n’y avait pas de successeur. Au moment de la mort de Jean, ils demeuraient à la Grotestraat 30 (également à Valkenburg), tandis que sur le terrain de la blanchisserie Schunck, à la Plenkertstraat 92, une maison était en construction, conçue par Frits Peutz. La veuve Cremers-Eck déménagea à l'automne 1947 dans cette maison avec ses deux filles non mariées Wielke et Jetty. Après le mariage de Jetty, Catharina et Wielke déménagèrent en septembre 1949 dans la Bogaardlaan, où elles vivaient jusqu'à leur mort ( respectivement en juin et août 1950 ). C’était au centre de Valkenburg, à côté de l'école de filles. Ma sœur Marie-José et moi sommes allées chaque matin après la messe prendre le petit déjeuner chez mamie. Je me souviens que mamie écoutait toujours des opérettes à la radio.
    La carte pieuse à l’occasion de son décès dit qu'elle était une femme forte. Elle s'est d'abord occupée de son frère et de ses jeunes sœurs et elle leur a fait prendre conscience de l'importance de leur carrière. Pour cette époque c’était exceptionnelle pour une femme. Par la suite, outre sa famille et son mari malade, elle avait également un hôtel bien géré. Elle a même dit à ses petits-enfants qu'on ne peut accomplir quelque chose dans la vie qu'avec de l'économie et la diligence ( L'économie avec la diligence construit des maisons comme des châteaux était l’une de ses dictons favotisées ). Nos manières à table devaient également être impeccables. Elle était un exemple pour toutes les femmes travaillantes de la famille Eck, qui savaient se présenter. Meer informatie over Catharina Eck

  7. ♠ Maria Clara Eck, roepnaam Clara ( ∗ 24/2/1884 Kerkrade et † 21/8/1952 Kerkrade Holz, 68 ans. ). Ze is als enige zus nooit getrouwd geweest, maar zeer actief als onderwijzeres en in het sociale verenigingsleven. Volgens het archief van de gemeente Kerkrade was ze actief lid van het Maria-Legioen, secretaresse van de RK Meisjesbescherming, lid van de RK Reclassering en oud-prefecte van de Maria-Congregatie. Na haar pensionering ging ze wonen bij haar zus Johanna en zwager Heijltjes volgens een feestdicht voor haar zestigste verjaardag in 1944, gemaakt door haar broer Jozef in het Kerkraads (in mijn archief). Ze had ook contact met diverse Franciscanen, die in het onderwijs zaten, zoals Renatus Ritzen ofm (in 1927 leraar Bernardinuscollege) en missionaris Pöttgens ofm, die na de oorlog in Karachi werkte. Mijn moeder heeft enkele contacten voortgezet.

  8. ♠ Paul Joseph Ambrosius Eck, roepnaam Jozef ( ∗ 7/12/1885 Kerkrade et † begraven 30/12/1956 Kerkrade Bleijerheide, 71 ans. ). Hij trouwde rond 1920 met Cordula Grüterich, roepnaam Cordy ( ∗ 28/1/1898 Hückelswagen Dld et † 19/8/1999 Kerkrade, 101 jr oud!). Zij kregen 6 kinderen: Bert, Marianne, Annemie, Helm, Kit en Paul. Jozef studeerde Duits aan de universiteit van Groningen en werd in 1910 leraar Duits aan het gymnasium van Rolduc tot zijn pensioen in 1953. Hij was ook leraar aan de jongens Kweekschool Heerlen en aan de Hotelvakschool Maastricht. Ook leraar Duits aan meisjes HBS en 1e directeur Middelbare Meisjesschool (MMS) Kerkrade. In 1928 lid examencommissie akte L.O.Duits. Bekwaam leraar door grondige kennis en grote pedagogische gaven (zie archief Kerkrade, straatnamen). Verder lid Armbestuur; cultureel en sportief actief. Van 1953 tot dood lid van KVP-fractie Gemeenteraad. In 1964 werd de Jozef Eckstraat in Kerkrade naar hem genoemd. Cordy was na zijn dood nog jarenlang actief voorde Raad voor de Kinderbescherming, de Vincentiusvereniging, de Vastenactie en missiecomité parochie. Voor dat werk kreeg ze op 99-jarige leeftijd de pauselijke onderscheiding Pro Ecclesia et Pontifice (mrt.1997). Echtpaar Eck-Grüterich ligt begraven in graf 044 in Bleijerheide. Mijn zussen Ineke en Marie-José hebben tijdens het schooljaar 1953/54 bij oom Jozef en tante Cordy gewoond, toen mijn ouders met hun 4 jongste kinderen 1 jaar op Bonaire woonden.

  9. ♠ Maria Ellen Eck, roepnaam Ellen ( ∗ 18/5/1887 Kerkrade et † 3/5/1970 Kerkrade Chèvremont, enterré.e dans tombeau 585 samen met haar zus Maria en man Hubert). Na de dood van haar zus Maria in 1930 trouwde Ellen als veertigplusser met de weduwnaar Hubert Kreijen om te zorgen voor het nakomertje Jozef van haar overleden zus. Ellen en Hubert gingen na zijn pensionering in Valkenburg wonen naast de kerk. Na overlijden Hubert in 1946 ging Ellen wonen op de Parallelweg in Meerssen. In die periode kwam ze op ons passen, als mijn ouders op reis waren. Ik vond haar een vreemde tante: altijd biddend, maar als kind zag ik dat wellicht iets te overdreven. Op het einde van haar leven woonde ze in klooster Maria-oord Kerkrade. Ze is 82 jaar geworden.

  10. ♠ Johanna Maria Eck, roepnaam Johanna ( ∗ 21/5/1891 Kerkrade et † 20/8/1962 Kerkrade Holz, 71 jr). Zij is rond 1920 getrouwd met Arnold Willem Heijltjes ( ∗ 6/1/1898 Oberhausen Dld et † 28/7/1976 Kerkrade Holz. Volgens Archief Kerkrade Bidprentjes was hij bij overlijden 80 jaar, maar geeft 1898 als geboortejaar op). Hij was dus 4 à 5 jaar jonger dan Johanna. Zij kregen 3 kinderen: Arno, Wim en Marie-José.

Christine Schunck, met behulp van Cor Cremers en Arnold Schunck.
(Omdat het hier om een familiesite gaat, zijn academische titels weggelaten)
Wordt vervolgd


Roepnamen zijn per definitie iets mondelings en daarom vaak moeilijk te achterhalen. Een goed voorbeeld daarvan is de roepnaam van Catharina Cremers, geb. Eck. Ik heb mijn moeder om oma’s roepnaam gevraagd en die antwoordde: Trienchen. Dat wordt door de ouderen uit ons gezin bevestigd. Maar op de uitnodiging voor een Communiefeest in Kerkrade staat: "tante Catrinchen en Wielke" (dus zonder e achter de i, wat ook anders wordt uirgeproken). Toen ze naar Valkenburg verhuisde, kwam ze in een voor haar vreemde omgeving en was dus „mevrouw (Catharina) Cremers“. Vooral ook, omdat ze als hotelier toch wel deftiger wilde overkomen. Bovendien was het een Kerkraadse/Duitse voornaam, en ze had gemerkt dat men haar Kerkraads niet verstond. Zo sprak ze in Valkenburg alleen nog Nederlands. Maar voor haar familie bleef het natuurlijk gewoon bij het oude. Wat is er nu juist? Hoogstwaarschijnlijk is het allemaal juist: door verschillende groepen worden vaak verschillende roepnamen gebezigd voor dezelfde persoon. Maar mij interesseren vooral de roepnamen die binnen de familie gebezigd worden. En ook die zijn vaak variabel en hebben natuurlijk ook geen „juiste“ spelling, omdat het om spreektaal gaat. Dus is in dit geval de roepnaam zowel Trienchen als Catrinchen. De laatste klinkt een ietsje voornamer, staat dus op een uitnodiging beter. In het Nederlands zou dat (Ka)Trijntje zijn.
Een ander interessant punt is het gebruik van de officiële voornamen. Vaak zien we dat bij katholieken in de doopregisters andere namen staan dan bij de burgerlijke stand. Voorbeeld: Johannes Josephus versus Jan Jozef. Wilhelmus versus Willem, terwijl de roepnaam Willy was. Dat werd blijkbaar niet vreemd gevonden. Wilhelmus of Willem of Willy, het was in feite allemaal dezelfde naam. Dat ging soms zelfs zo ver, dat voor dezelfde persoon in de geboorteakte een andere naamsvariant staat dan in de overlijdensakte. In onze gedigitaliseerde wereld onvoorstelbaar.
Arnold Schunck