MenuBibliothèque jésuites Valkenburg, 1936 text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in EnglishCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
image précédenteretour Indeximage prochaine

Bibliothèque jésuites Valkenburg, 1936

A et autour de Valkenburg, il y avait eu des fondements de cloîtres allemands à l’époque du soi-disant Kulturkampf (lutte culturelle) sous Bismarck. Depuis 1894, le couvent jésuite était l’un d’entre eux. C’était en fait leur université, le Collegium Maximum. Il fut transféré à Valkenburg sous le nom d’Ignatiuscollege. Les nazis l’ont saisi afin d’y installer une Reichsschule der SS (école pour les membres futurs de l’SS).
Dans son article Niet zeuren maar werken – Twee generaties Eck vanaf 1873, publié dans Het Land van Herle, jaargang 65 (2015), n°3, p.98-126 écrit Christine W.M. Schunck dans le paragraphe sur le recteur Eck: Il est rapidement devenu un centre de science et a hébergé entre autres une bibliothèque avec 180 000 livres, un observatoire astronomique et aussi la célèbre collection entomologique du biologiste Erich Weissmann, s.j.
En avril 1942, les Jésuites de Valkenburg furent obligés par les SS de rentrer immédiatement dans leur patrie sans leurs biens.
Sur les objets précieux qui ne devaient pas tomber entre les mains des SS, elle a écrit : 38 calices d’or, plusieurs reliquaires avec contenu, un ensemble magnifique de trois chasubles avec un chape, le tout avec des brocarts d’or, et un ostensoir qui était couvert de diamants ronds (un cadeau de l’empereur Wilhelm II à un jésuite de sa famille de Hohenzollern), et aussi des autres vêtements précieux et des paraments d’autel.

Album : Résistance

Pierre Schunck
zoom 100%