Frans Gerard Marie Joseph Coehorst (Frans, “Van Aken”)
text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
Frans Gerard Marie Joseph Coehorst est inscrit au mémorial de la Résistance de la province de Limbourg (NL) sur la
paroi de droite, ligne 27 #04


Limburg 1940-1945,
Menu principal

  1. Personnes
  2. Evénements/ Contexte
  3. Groupes de la Résistance
  4. Villes et Villages
  5. Camps de concentration
  6. Valkenburg 1940-1945
  7. Les leçons de la résistance

Les résistants tombés au Limbourg NL

précédentbackprochain
 

Frans Gerard Marie Joseph Coehorst (Frans, “Van Aken”)


 22-09-1925 Venlo      01-11-1944 Zwickau (19)
- Coursiers / coursières de la résistance - Aide aux clandestins - Le travail forcé - Venlo -



Het Grote Gebod – L.O.

    Le jeune Frans Coehorst, âgé de 18 ans, fut demandé par Hendrikx après son baccalauréat pour travailler pour lui en tant que coursier dans le district du Limbourg et que secrétaire. [1]
    Par conséquent, il connaissait de nombreux membres éminents de l’LO. Arrêté le 29 février 1944, avec P.N.A. Peters, Harry Holla, le curé Omloo et Fons Berger. Immédiatement après, des nouvelles alarmantes de Maastricht lui parviennent. Nitsch et ses collègues de la SiPo faisaient tout pour faire parler Coehorst. Pendant quatre jours, il a été pendu par les poignets. Pendant tout ce temps, il ne recevait ni nourriture ni boisson. Mais la libération de Coehorst de la prison de Maastricht, prévue pour début avril 1944, n’eut pas lieu car Coehorst et un groupe d’autres prisonniers avaient été transférés à Amersfoort la veille. Après avoir passé par Clèves, Leipzig et Hanovre, il s’est finalement retrouvé à Flossenbürg (Flossabirch en Bavière), où il devait travailler dans une usine de voitures. Les mauvais traitements subis à Maastricht et peut-être ailleurs ont tellement affaibli le jeune homme de 18 ans qu’il mourut d’épuisement total dans un hôpital à Zwickau le 1er novembre 1944. [1][2]

    Dans son ancienne école, le Valuascollege à Venlo, il est immortalisé sur une plaque commémorative pour les victimes de la guerre de cette école. [4]
    Il fut enterré à Zwickau dans une tombe inconnue. [5]
    Frans Gerard Marie Joseph ( Frans, “Van Aken” ) Coehorst figure dans l’Erelijst 1940-1945 ( liste d’honneur du Parlement néerlandais ). [3]

    Notes

    1. Dodenboek Venlo Frans Coehorst
    2. Dr. F. Cammaert, Het Verborgen Front – Geschiedenis van de georganiseerde illegaliteit in de provincie Limburg tijdens de Tweede Wereldoorlog. Doctorale scriptie 1994, Groningen
      6. De Landelijke Organisatie voor hulp aan onderduikers, p. 581-582
    3. Erelijst 1940-1945
    4. Oorlogsgravenstichting.nl
    5. https://www.wo2slachtoffers.nl/bio/61619/Coehorst-Frans-Gerard-Marie-Joseph.htm