Emilius Antonius Hubertus Maria Merckelbach<!-- Merkelbach --> <i>(Emile)</i>
text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
Emilius Antonius Hubertus Maria Merckelbach est inscrit au mémorial de la Résistance de la province de Limbourg (NL) sur la
paroi de droite, ligne 39 #02


Limburg 1940-1945,
Menu principal

  1. Personnes
  2. Evénements/ Contexte
  3. Groupes de la Résistance
  4. Villes et Villages
  5. Camps de concentration
  6. Valkenburg 1940-1945

Tous les résistants tombés au Limbourg NL

précédentbackprochain
 

Emilius Antonius Hubertus Maria Merckelbach (Emile)


 15-03-1898 Wittem      15-12-1944 Neuengamme (46)
- Aide aux clandestins - Wittem -



Het Grote Gebod – L.O.

    Emile Merckelbach était membre des Provinciale Staten (Parlement provincial) du Limbourg et président de la Coöperatieve Veilingvereeniging Kring Gulpen (Association coopérative de vente aux enchères de produits agricoles, district de Gulpen). Le 21 juillet 1944, au Klap van Wittem [1], il est lui aussi arrêté. L’L.O. du district de Gulpen fut durement frappé ce jour-là. Son frère J.M.H. Merckelbach fut arrêté aussi, mais relâché après quelques jours. [2]
    Selon oorloggravenstichting.nl, Emile mourut le 15 décembre 1944, selon Cammaert et vriendenkringneuengamme.nl [3] le 15 janvier 1945.
    Cela nous montre à quel degré de chaos les conditions étaient dans les camps de concentration allemands au cours des derniers mois de la guerre. Son frère mentionné ci-dessus écrivit après la guerre sur un questionnaire de l’OGS :
    4. Date et lieu du décès : Probablement le 15 décembre 1944 à Neuengamme.
    5. Savez-vous s’il existe une tombe ? Rien de connu, probablement une crémation.
     [4#2]
    L’OGS écrivit à Louis, l’autre frère, le 24 mai 1962 :
    Selon les informations disponibles à la Fondation, votre frère est décédé à Neuengamme le 15/12/1944 et sa dépouille a très probablement été incinérée. Les cendres des personnes incinérées ont généralement été dispersées. [4#13]
    Pour plus d’informations sur la famille Merckelbach, voir la note de bas de page n° [5].

    Notes

    1. Klap van Wittem
    2. Dr. F. Cammaert, Het Verborgen Front – Geschiedenis van de georganiseerde illegaliteit in de provincie Limburg tijdens de Tweede Wereldoorlog. Doctorale scriptie 1994, Groningen
      6. De Landelijke Organisatie voor hulp aan onderduikers, p.698
    3. monument.vriendenkringneuengamme.nl Emile Merckelbach
    4. Archief Oorlogsgravenstichting (@ Nationaal archief), Dossier Emile Merckelbach
      #2#13
    5. 1. Genealogieonline.nl Emilius Antonius Hubertus Maria Merckelbach
      2. Fam. Merckelbach, Wikipedia • NederlandsDeutsch
    6. Oorlogsgravenstichting.nl