Wilhelmus Hub. Hoeben ()
text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
Wilhelmus Hub. Hoeben n’est pas ( encore ?) sur les murs de la chapelle.
Liste


Monument aux morts à Aachen-Eilendorf

Limburg 1940-1945,
Menu principal

  1. Personnes
  2. Evénements/ Contexte
  3. Groupes de la Résistance
  4. Villes et Villages
  5. Camps de concentration
  6. Valkenburg 1940-1945
  7. Les leçons de la résistance

Les résistants tombés au Limbourg NL

précédentbackprochain
 

Wilhelmus Hub. Hoeben


 16-02-1902 Nederweert      06-02-1945 Kdo. Meppen-Versen (Neuengamme (42)
- Aide aux clandestins - Limburg + - Le travail forcé -



Het Grote Gebod – L.O.

    Il appartenait au groupe LO-Someren et fut « arrêté le 16 juin 1944 dans une rafle d’aviateurs alliés. » [1]
    Sur le site web Brabantse gesneuvelden [2] on lit à son sujet :
    Wilhelmus naquit le 16 février 1902 à Nederweert et habitait à Someren, où il travaillait comme contremaître. Pendant l’occupation allemande, il était actif dans la résistance en tant que membre de la section locale de la L.O. et de son bras armé, le Knokploeg. Le 17 juin 1944, il fut arrêté pour cette raison dans son lieu de résidence par le Sicherheitsdienst et emprisonné dans le camp de concentration de Vught et dans la prison de ’s-Hertogenbosch. De ’s-Hertogenbosch, Wilhelmus est déporté en Allemagne via le camp d’Amersfoort et arrive au camp de Neuengamme près de Hambourg le 14 octobre. De Neuengamme, il fut transporté comme travailleur forcé au sous-camp de Meppen-Versen, près de la frontière néerlandaise. Là, les prisonniers travaillaient dans des conditions misérables dans des briqueteries, des carrières d’argile, des glaisières et des tourbières. En raison des mauvais traitements, de la malnutrition et du manque de soins médicaux, plus de 250 prisonniers sont morts de maladie et d’épuisement. À l’approche des troupes alliées (le camp aurait été libéré par des Polonais), les survivants sont évacués vers Neuengamme. Wilhelmus est l’un des prisonniers qui ont péri dans ce camp de concentration. Il est mort le 6 février 1945, à l’âge de 42 ans.

    Notes

    1. Het grote gebod, p. 327)
    2. Brabantse gesneuvelden
    3. Open Street Map Begraafplaats St. Lambertus Someren-Dorp, graf 1e Kl. nr.9
    4. Oorlogsgravenstichting.nl