Les résistants tombés dans la province néerlandaise du Limbourg.
Menu text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
 

Les résistants tombés dans la province néerlandaise du Limbourg.

précédentbackprochain

Armée Secrète (B)

Kapel van de weerstand, RotemKapel van de weerstand, RotemWikipedia NL Kapel van de weerstand, Rotem



Victimes des exécutions à Heer

Ces résistants, membres de l’Armée Secrète, secteur Maaseik (Limbourg belge), furent fusillés le 12 septembre 1944 entre Heer et Cadier en Keer. De gauche à droite, en haut : Alfons Leroy de Neeroeteren, Matieu J. Lenders de Maaseik, Pierre H. Driessens de Maaseik et Jean M. Wolfs de Maaseik. Central : Jules L. Wolfs de Maaseik (l.) et Jacques Teelen de Neeroeteren. De gauche à droite, en bas : Pieter Jaeken de Neeroeteren, Guillaume L. Langers de Maaseik, Gustaaf Beazar de Kessenich, Jozef Eerdekens de Gruitrode et Willem Conen de Molenbeersel.
Un Européen de l’Est inconnu, probablement un prisonnier de guerre évadé, n’est pas sur la photo. Il fut abattu le même jour et le même lieu alors qu’il tentait de fuir.

⇐ Cliquez sur l’image pour un agrandissement

Le 14 septembre 1944, les personnes suivantes furent assassinées à Gangelt ( en AllLogo de l’armée secrèteemagne, juste derrière la frontière ): Harie /Henri BROENS /BROUNS, Jean HENKENS, Jean Hilven, Jack Hubert Mathijs /Jaak LANGERS, Jean Hubert Antoine Jac. MEERTEN, Hubert STINKENS et Laurent Albert /Albert VANDIJCK /VANDYCK /VANDIJK

Chapelle de la Résistance dans les bois de Rotem, avec les noms des personnes tombées ⇒
Logo de l’armée secrète

L’Armée secrète peut être comparée à l’Ordedienst aux Pays-Bas. Tout comme l’O.D., c’était une initiative de soldats et de gendarmes qui voulaient faire quelque chose après la capitulation pour la suprématie des forces allemandes en 1940. Ils étaient généralement fortement royalistes et favorisaient une forme de gouvernement autoritaire, ce qui n’était et n’est pas inhabituel dans ces milieux. Ils ont construit des organisations avec une hiérarchie militaire, à laquelle ils étaient habitués. En outre, par crainte d’un coup d’état par la gauche après la guerre et le retrait de l’armée allemande, ils veulent devancer la « populace gauchiste » et combler le vide du pouvoir. La grande différence était que l’organisation belge voulait construire une armée clandestine dès le début et dans son ensemble, ce que l’on peut déjà voir dans le nom. Au sein de l’organisation néerlandaise, il y avait deux tendances. La ligne officielle était de ne se préparer qu’à la libération et d’être prêt à maintenir l’ordre à ce moment-là. D’où le nom d’Ordedienst ( service d’ordre ). Un groupe important n’a pas voulu en rester là et a résisté durant l’occupation.
L’Armée secrète menait des actions de sabotage, des activités de renseignement et d’autres activités pour lesquelles elle avait été formée. Mais ils tentaient également de mettre sur pied une armée de guérilla dans la Belgique densément peuplée.
Les Alliés parachutaient des armes, même si, au début du moins, la méfiance règnait entre les hauts gradés et le gouvernement belge en exil. L’intention était en fait qu’ils entreraient en action lors de la libération, pour attaquer les Allemands par derrière. C’est ici que nous voyons la plus grande différence entre l’O.D. et l’Armée Secrète. Cette dernière disposait d’un potentiel humain beaucoup plus grand vers la fin de la guerre, comme nous le verrons ci-après.
Le nord-est du Limbourg belge était le terrain de « l’Armée secrète, zone II/Limburg ». Bien que des chiffres précis ne soient pas disponibles, le nombre de membres de ce groupe a été décrit comme étant « de la taille d’un régiment ». Le commandant de la zone était le gendarme Gustaaf Beazar de Kessenich. Le régiment de la zone était divisé en plusieurs bataillons, dont le bataillon Maaseik, avec un effectif de 1800 à 2000 personnes, était le plus important. Ce groupe était également connu sous le nom de « Brigade blanche Maaseik et Rotem ».
Le dimanche 3 septembre, Bruxelles était libérée et le lundi 4 septembre, Anvers était libre aussi. De Londres, le bataillon Maaseik reçoit l’ordre de se rassembler le 5 septembre dans le camp de guérilla préparé « Anatol » dans les bois entre Rotem, Neeroeteren et Opoeteren. En raison de problèmes liés à l’approvisionnement en aliments pour une telle masse de personnes, une grande partie d’entre elles a dû être renvoyée à la maison et il ne restait finalement qu’un groupe d’environ 200 personnes.
Un autre problème avec des foules aussi nombreuses est la discrétion. La position du campement dans la forêt a probablemde la taille d’un régimentent été trahie. Le 9 septembre 1944, ils furent attaqués par les Allemands, mais ceux-ci étaient surpris par la forte résistance et durent se retirer. Le lendemain, le 10 septembre, ils sont revenus avec de gros renforts. Au total, quarante personnes furent arrêtées. Quatorze résidents locaux, qui n’avaient rien à voir avec l’armée secrète, furent relâchés. Un groupe de 26 résistants s’est retrouvé dans la cave de Huize Sint Joseph entre Heer et Cadier en Keer le soir du 11 septembre 1944, en passant entre autres par Maastricht. Le lendemain, douze hommes furent sortis un par un de la cave et fusillés dans le bosquet de Huize Sint Joseph. Leurs noms figurent sur le monument belge dans le jardin de Huize Sint Joseph sur la Pater Kusterweg à Cadier en Keer (aujourd’hui commune de Margraten). Certains d’entre eux n’ont pas été fusillés à Huize St.-Jozef, mais à Mindergangelt (commune de Gangelt, juste derrière la frontière allemande, près de Schinveld) ou ont fini dans des camps de concentration allemands.
Vous pouvez en savoir plus en lisant l’article « Geheim Leger Zone II/Limburg » [2], en lisant la description du monument dans la commune de Cadier en Keer [1] et dans l’article sur des faits remarquables dans le Limbourg (belge) pendant la Seconde Guerre mondiale [3]. Les personnes mentionnées ci-dessous faisaient partie de l’armée secrète du Limbourg belge, sauf le mineur Hillebrand, Johann en province de Liège, et ont dû le payer de leur vie.

  1. Cadier en Keer (Limburg) Statue pour 11 résistants belges fusillés, mieux connue localement sous le nom de « Monument belge »
  2. Geheim Leger zone II/Limburg Cette page offre la possibilité de la faire traduire
  3. Leo Rutten Markante feiten in Limburg tijdens de Tweede Wereldoorlog
  4. Memento’s voor zeven gefusilleerde Belgische verzetsstrijders - Souvenirs de sept résistants belges fusillés, Gangelt
  5. O.D./Ordedienst
  6. https://www.belgischmonumentheer.nl/slachtoffers-van-de-fusillade.html
  7. Le monument belge et le monument flamand forment en effet un ensemble sur le lieu des exécutions entre Heer et Cadier en Keer.
  8. Net te laat bevrijd
  9. Die Befreiung kam im letzten Moment zu spät
  10. Liberated just too late
  11. Traces of War Monument Mindergangelt

Armée Secrète (B) – 22 pers.   ⇒Tous les résistants tombés au Limbourg NL
Beazar,
Gustaaf
Modest
∗ 1908-07-29
Aspelare
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - résistance initiale - Armée Secrète (B) - Le nord-est du Limbourg belge était le territoire de l’Armée secrète, Zone II/Limbourg. Bien qu’aucun chiffre exact ne soit disponible, le nombre de membres de ce groupe a été décrit comme étant "aussi important qu’un régiment". Le commandant de zone était Gustaaf Beazar de Kessenich, …
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Broens /Brouns,
Harie /Henri
∗ 1925-02-18
Molenbeersel
† 1944-09-14
Gangelt (D)
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Belgique - Armée Secrète (B) - Il habitait à Molenbeersel, Limbourg belge. Enterré initialement dans une fosse commune à Gangelt (D). Dernière demeure : inconnue ( Source : Mémorial pour sept résistants belges fusillés, bel-memorial.be )
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Conen,
Willem
∗ 1919-03-12
Molenbeersel
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Willem Conen de Molenbeersel faisait partie des résistants de la section Maaseik de l’Armée Secrète, sous la direction de son chef de section, le gendarme Gustaaf Beazar.
Lisez l’histoire de la Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Crapts,
Henricus Nicolaas
Nic
∗ 1913-12-06
Maastricht
† 1944-09-13
Lanaye/Ternaaien
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Maastricht - Belgique - Armée Secrète (B) - Nic Crapts était membre de l’Armée secrète, également appelée Brigade blanche. Alors qu’il accompagnait les premiers libérateurs le 13 septembre 1944, il fut atteint par un tir provenant d’un des derniers nids de mitrailleuses allemands depuis les hauteurs de Caestert et mo …
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Driessens,
Pierre Henri Jean Mathieu
Pierre
∗ 1925-05-13
Genk (B)
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Habitait à Maaseik (Belgique). Fils de Hendrikus Mathijs Lambertus Driessens (ouvrier) et Victoria Theresa Hendrickx. Célibataire. Mineur. Catholique romain. Membre d’une organisation de résistance belge, l’Armée secrète, secteur Maaseik. [2]

  1. bel-memorial.org: Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Eerdekens,
Jozef
∗ 1922-06-24
Gruitrode (B)
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - De Molenbeersel.
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Henkens,
Jean
∗ 1922-07-09
Opoeteren
† 1944-09-14
Gangelt (D)
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Belgique - Armée Secrète (B) - Il habitait à Gruitrode, Limbourg belge. Enterré initialement dans une fosse commune à Gangelt (D). Dernière demeure : inconnue ( Source : Mémorial pour sept résistants belges fusillés, bel-memorial.be )
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Hilven,
Jean
∗ 1924-01-05
Gruitrode
† 1944-09-14
Gangelt (D)
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Belgique - Armée Secrète (B) - Il habitait à Gruitrode, Limbourg belge. Enterré initialement dans une fosse commune à Gangelt (D). Dernière demeure : inconnue. [1]
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Jaeken,
Pieter
∗ 1917-09-15
Neeroeteren
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Habitait à Opoeteren (Limbourg, Belgique). Fils de Jacob Jaeken et Maria Catharina Janssen. Célibataire. Ouvrier agricole. Membre de l’organisation de résistance belge Armée secrète, secteur de Maaseik.
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Langers,
Guillaume J.
∗ 1923-03-29
Maaseik (B)
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Fusillé dans le parc de Huis St. Joseph à Heer.
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Langers,
Jack Hubert Mathijs /Jaak
∗ 1909-02-03
Maaseik
† 1944-09-14
Gangelt (D)
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Belgique - Armée Secrète (B) - Il habitait à Rotem, Limbourg belge. Enterré initialement dans une fosse commune à Gangelt (D). Dernière demeure : inconnue. [1][2]
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Lenders,
Mathieu J.
∗ 1925-02-20
Maaseik (B)
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Habitait à Maaseik. Fils du mineur Joseph Hubertus Lenders et de Marguerite Rosalie Anne Wolfs. Célibataire. Boucher. Catholique romain.
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Leroy,
Alfons
∗ 1913-06-02
Massemen (B)
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Habitait à Neeroeteren (Limbourg belge). Fils de Achiel August Leroy et Maria de Rocker. Marié à Anna Ida Stegen. Soldat professionnel. Catholique romain.
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Meerten,
Jean Hubert Antoine Jac.
∗ 1922-11-01
Heppeneert (Maaseik)
† 1944-09-14
Gangelt (D)
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Belgique - Armée Secrète (B) - Il habitait à Heppeneert (Maaseik), Limbourg belge. Enterré initialement dans une fosse commune à Gangelt (D). Dernière demeure : inconnue. [1][2]
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Oost-Europeaan,
?
∗ 0000-00-00
?
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Il tenta de s’échapper et fut abattu. On l’appelle généralement le Russe inconnu, mais même cela n’est pas certain, en fait on sait seulement qu’il était originaire d’Europe de l’Est. Et pourquoi faisait-il partie de ce groupe de l’Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Stinkens,
Hubert
∗ 1923-12-04
As
† 1944-09-14
Gangelt (D)
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Belgique - Armée Secrète (B) - Il habitait à Gruitrode, Limbourg belge. Enterré initialement dans une fosse commune à Gangelt (D). Dernière demeure : inconnue. [1][2]
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Teelen /Theelen,
Jacques
∗ 1924-10-14
Neeroeteren
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) -
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Vandijck /Vandyck /Vandijk,
Laurent Albert /Albert
∗ 1925-10-08
Neeroeteren
† 1944-09-14
Gangelt (D)
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Belgique - Armée Secrète (B) - Il habitait à Neeroeteren, Limbourg belge. Enterré initialement dans une fosse commune à Gangelt (D). Dernière demeure : inconnue. [1][2]
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Vliexs,
Huberta Leonie Maria
Bertha
∗ 1923-01-06
Amby
† 1944-09-11
Opglabbeek (B)
- Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Amby - Belgique - Armée Secrète (B) - Pendant la Seconde Guerre mondiale, quatre des sœurs Vliexs faisaient partie de l’Armée secrète, une organisation de résistance belge. Bertha était célibataire et travaillait comme infirmière pour la Croix Rouge. Pour plus d’informations, voir aussi Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.
Vliexs,
Marie Hubertina Theodora
Pia
∗ 1920-05-18
Maastricht
† 1944-09-11
Opglabbeek (B)
- Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Amby - Belgique - Armée Secrète (B) - Le quotidien Het Belang van Limburg écrit le 18 septembre 2017 [1] sous le titre " Le onze septembre d’Opglabbeek " : " Fusillés après une attaque de résistants contre des Allemands en retraite. Outre Nicolaas Esser, Antonius Alenus, Renier Coolen, Henri et Josef Dirckx, Jaak Hellings,  …
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.
Wolfs,
Jean Martin August
Jean
∗ 1923-06-20
Maaseik
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Le boulanger Jean Wolfs habitait à Maaseik. Fils du mineur Jules Leopold Henri Wolfs et Maria Hubertina Kelders. [2] Ses parents avaient le même nom de famille que les parents de Jules Wolfs, probablement ils étaient cousins. Son nom figure sur l …
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-
Wolfs,
Jules Leopold August
Jules
∗ 1923-04-29
Maaseik
† 1944-09-12
Heer
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle. - Heer - Belgique - Armée Secrète (B) - Jules Wolfs habitait à Maaseik. Fils de l’artisan Jean Herman François Wolfs et de Juliana Gerardina Kelders. [2] Ses parents avaient le même nom de famille que les parents de Jean Wolfs, probablement ils étaient cousins. Il était célibatair …
Cette personne n’est pas ( encore ?) inscrite sur les murs de la chapelle.-