Les résistants tombés dans la province néerlandaise du Limbourg.
Menu text, no JavaScript Log in  Deze pagina in het NederlandsDiese Seite auf DeutschThis page in English - ssssCette page en FrançaisEsta página em Portuguêshaut de pageretour
 

Les résistants tombés dans la province néerlandaise du Limbourg.

précédentbackprochain

Gulpen

https://www.openstreetmap.org/relation/2721279#map=11/50.8031/5.8809

Chronologisch overzicht van de bevrijding van Nederlandse plaatsen in de Tweede Wereldoorlog


Libéré : 1944-09-13 – 1944-09-16

Dans la région de Gulpen-Simpelveld, les trois frères Coenen avaient aménagé une voie d’évasion pour les soldats alliés qui s’étaient échappés de captivité. Ils étaient souvent envoyés du Oostelijk mijngebied ou bassin houiller oriental par le groupe autour de Mingelers à Kerkrade ou par le franciscain père Beatus van Beckhoven de Heerlen. Le plus connu des trois était l’imprimeur et plus tard chef de rayon de la LO à Simpelveld, Sjeng Coenen. Au début, ces réfugiés étaient principalement des Français et des Wallons. Ils étaient amenés en Belgique par le frère aîné P.J. Coenen, sacristain de Banholt et Mheer, avec l’aide d’un groupe de passeurs dans les villages frontaliers de Slenaken et Noorbeek.
Ces passeurs étaient l’inspecteur des frontières E. Piek, le douanier H. Evenboer et le Père J.H. Everts O.F.M. du monastère de Hoogcruts près de Slenaken, qui était également en contact direct avec son confrère le Père Beatus. En Belgique, grâce à la famille Kusters de Slenaken, ils ont trouvé un lien avec trois femmes de Jupille et Retinne près de Liège. Après le remplacement d’Evenboer par A.F. Vermeulen, gendarme de la Marechaussee à Slenaken, le groupe entre également en contact avec Th. Brentjens, commandant de la gendarmerie à Fouron St. Martin et donc avec la section Goffin du réseau Clarence. Ils étaient également en contact étroit avec le Groupe Erkens. Heureusement, les passeurs n’ont pas été touchés par le jeu Hannibal.

Gulpen – 1 pers.   ⇒Tous les résistants tombés au Limbourg NL
Penders,
Leo
∗ 1914-07-01
Voerendaal
† 1945-04-24
Bergen-Belsen
Gulpen - Voerendaal - L.O. - ecclésiastique - Le chapelain Léon Marie Hubert Penders était en charge du sous-district 2 de la LO avec les localités de Gulpen, Reymerstok et Wylré. ( Voir carte 45. District de Gulpen : division en sous-districts. Cammaert VIb, p. 693 ) et détermine la politique financière du district à partir du 12 janvier 1944. Le 21 juillet 1944, le chapelain Penders et J.H. Ortmans de Wahlwiller sont arrêtés ( Cammaert VI, p. 654 ) et peu après dix autres dirigeants du district de Gulpen. Cette action sera plus tard connue sous le nom de "Klap van Wittem" ( Coup de Wittem ).
paroi de gauche, ligne 12-01